Ce n’est pas un hasard si les calcaires de l’Arc jurassien ont donné son nom  au Jurassique, période de l’ère secondaire comprise entre – 199 et –145 millions d’années.

© Pierre Hantzpergue/Alain Tournier

Depuis 1784, cette série à dominante calcaire portait, sur une proposition d’Alexander von Humboldt, le nom de « calcaires du Jura » . En 1829, Alexandre Brongniart  érige cet ensemble en système sous le nom de Jurassique.

A la fin du Jurassique, des faunes et flores terrestres colonisent la plateforme, émergée pendant une courte période. La sédimentation est importante au fond des mers.  Coraux et éponges se développent sur les récifs tandis que des lagunes périodiquement asséchées sont parcourues par les dinosaures qui y laissent leurs empreintes.

Au Tertiaire, la mer se retire progressivement et les couches géologiques commencent à se plisser consécutivement au soulèvement des Alpes.

 

 

Au Jurassique, la géographie régionale est composée de deux domaines marins :

  • Au Nord et à l’Ouest, une plateforme peu profonde parsemée de hauts-fonds et d’îlots à récifs de coraux ou d’éponges. Les fonds sont peuplés d’organismes à coquille calcaire. D’épaisses couches de marnes et de calcaires s’accumulent,  formées notamment des nombreux restes fossiles des organismes marins.
  • Au Sud-Est, là où sont aujourd’hui les Alpes, des sédiments argileux s’accumulent sur de grandes épaisseurs dans un bassin profond.

Alexandre Brongniart (1770-1847)

 

Minéralogiste et géologue, le français Alexandre Brongniart (1770-1847) fut directeur de la Manufacture de Sèvres durant 47 ans. Il réalisa, avec Georges Cuvier, au début du XIXe siècle, la première carte géologique moderne des environs de Paris, en utilisant les fossiles pour établir des corrélations entre les différentes formations géologiques. Ainsi , d’après les couches stratigraphiques examinées dans le Jura, il baptise Jurassique cette période géologique de l’ère secondaire.

La géologie est alors une science naissante, l’établissement d’une classification paléontologique des terrains fut une avancée extrêmement importante pour cette science.

Alexander von Humboldt (1769-1859)

Alexander von Humboldt (1769-1859) est un naturaliste, géographe et explorateur allemand , né d’une mère française. Il était membre associé de l’Académie des sciences française et président de la Société de Géographie de Paris. Par la qualité des relevés effectués lors de ses expéditions, il a fondé les bases des explorations scientifiques.

Ses excursions l’ont amené à proposer le terme de « calcaire du Jura » pour désigner ces couches à dominante calcaire.