Lagons tropicaux, forêts humides, savanes ou encore steppes glacées sont les différents paysages sous lesquels la région du Jura apparaît au fil de sa formation.

L’histoire de ce qui est devenu le Massif du Jura commence au début de l’ère secondaire avec les dépôts de sédiments au fond des mers; elle occupe la dernière heure de l’horloge du temps!

Les montagnes du Jura se sont érigées au cours des dernières périodes de l’histoire de la Terre, soit vers la fin de l’ère tertiaire.

La formation du massif du Jura est étroitement liée à celle du massif des Alpes.

Les temps géologiques les mieux connus se déroulent dans les derniers 10% de l’histoire de la Terre. A partir de 540 Ma, on divise le temps en ères géologiques distinctes, grâce surtout à leur contenu fossilifère.

Au cours de l’ère primaire (-540 Ma à – 245 Ma), les continents sont regroupés en une seule masse, la Pangée. Celle-ci était traversée par la Chaîne hercynienne, imposante chaîne montagneuse comparable à l’Himalaya. La Bretagne en est un vestige.

Le monde au Trias moyen : -237 Ma © L’Architecture Graphique

Le monde au Trias moyen : -237 Ma © L’Architecture Graphique

Dès le début de l’Ere secondaire, au Trias, la Pangée se sépare en 2 parties :
- la Laurasia au Nord
- le Gondwana au Sud.

A la fin du Crétacé, la Pangée est disloquée en cinq plaques continentales. Au Nord, la Laurasia est bordée à l’Est par un archipel (Europe de l’Ouest) à l’extrémité occidentale d’une mer tropicale peu profonde, la Téthys. Baignée par cette mer, sous un climat chaud et relativement humide, la région jurassienne est, durant l’Ere secondaire, soumise aux avancées et aux retraits de la mer qui accumule des dépôts sédimentaires variés. Ces dépôts forment, sur plusieurs millions d’années, d’épaisses couches de marnes et de calcaires.

Le monde à la fin du Jurassique : -150 Ma © L’Architecture Graphique

Le monde au Crétacé supérieur : -90 Ma © L’Architecture Graphique

Le monde au Crétacé supérieur : -90 Ma © L’Architecture Graphique

Puis à l’Ere Tertiaire…

Au Tertiaire, la mer se retire progressivement. La collision des continents africain et européen provoque la formation des Alpes et, par contrecoup, celle du Jura par plissements des empilements sédimentaires recouvrant la région.

Le monde au Paléocène : -63 Ma © L’Architecture Graphique

Le monde au Paléocène : -63 Ma © L’Architecture Graphique

Le monde à l’Eocène : -50 Ma © L’Architecture Graphique

Le monde à l’Eocène : -50 Ma © L’Architecture Graphique